Chiara Ferragni

47587a28b693f8a442e190aca05b7600

 

Devenue incontournable, élue à plusieurs reprise bloggeuse la plus influente de la planète, l’italienne Chiara Ferragni lance le blog The Blonde Salad en 2009, en collaboration avec son petit ami de l’époque Riccardo Pozzoli.

Déjà habituée des plateformes digitales, le lancement de son blog est motivé par un désir créatif et une volonté d’indépendance. Elle souhaite alors s’exprimer pleinement et a donc besoin de plus de liberté que ne lui laissait alors Flickr, le site de photographie où elle a conquis ses premiers fans. C’est d’ailleurs cette petite notoriété qui permet à son blog The Blonde Salad de décoller rapidement.  

capture-decran-2016-11-15-a-15-21-00

En 2010, Chiara est encore étudiante et rêve de travailler pour une organisation internationale. Pour cette future diplômée de droit international à la Bocconi (Milan), la mode est une passion, un passe temps. Son blog lui sert à exprimer sa créativité, à laisser libre court à ses idées.

En 2011, elle commence cependant à se faire un nom : le magazine New York voit en elle « l’une des plus grandes stars de la mode de l’année », et quelques mois plus tard c’est Teen Vogue qui déclare plus timidement que Chiara est « la blogueuse du moment ». Cette année-là, son blog dépasse le million de visiteurs.

capture-decran-2016-11-15-a-15-22-41Quatre ans après ses débuts, le chemin parcouru est incroyable. Du fait de sa très grande popularité, elle devient en Novembre 2013 le visage de la nouvelle campagne Guess. En 2014, elle collabore avec Steve Madden pour créer une ligne de chaussures. Et puis c’est Dior, Vuitton, Max Mara, Chanel, Tommy Hilfiger et d’autres noms qui sont venus agrémenter son joli CV mode. Cette même année, elle publie un livre et lance sa propre marque de chaussures The Chiara Ferragni Collection.

Toujours exigeante, également, elle veille à soigner son image de marque : les chaussures Chiara Ferragni sont toutes made in Italy, en cuir véritable et les coutures sont faites main dans le sud de l’Italie. Il faut voir là une des principales raisons de son succès. S’associer à la bloggeuse, c’est pouvoir s’addresser directement ses millions de followers, c’est un schéma bien rôdé que l’on connait bien aujourd’hui. Mais Chiara a été permis les premières à sentir le bon filon, et surtout, plus encore que toutes les autres jeunes femmes aujourd’hui présentes sur ce créneau, Chiara prouve qu’elle a une image de qualité qui s’associe volontiers avec les marques de luxe. Elle a réussit un tour de force, celui de jouer la proximité avec ses followers tout en suscitant le désir pour l’inaccessible. Chiara fait rêver, c’est la parfaite girl next door du luxe.

Capture d’écran 2016-11-15 à 15.23.38.png

Plus qu’un joli coup de chance, Chiara doit son succès à une stratégie bien rodée. The Blonde Salad a le fonctionnement d’une entreprise, et les décisions stratégiques du TBS Crew, l’équipe de management, se sont avérés payantes. Si bien qu’on s’y intéresse jusqu’à Harvard dont un groupe a mené une étude de la mutation de son blog vers un magazine lifestyle en ligne en 2015, tout en conjuguant cette transformation avec l’évolution de sa ligne de chaussures vers une marque à part entière (accessoires, vêtements). Harvard s’est intéressé également à son business model et en particulier à l’impact de la jeune femme et de son image pour les enseignes qui débutent (start-up, PME). Cette année-là, elle rejoint le conseil d’experts du prix LVMH des jeunes créateurs et Forbes ne s’y trompe pas en la nommant parmi 30 personnalités de moins de 30 ans les plus influentes de la planète. Aujourd’hui son blog seul attire plus de 500,000 visiteurs par mois.

Avec Riccardo Pozzoli
Chiara F. et Riccardo P.
co-fondateur de TBS et aujourd’hui son manager

capture-decran-2016-11-16-a-15-00-47

          Ancienne mannequin, la belle native de Crémone est particulièrement photogénique. Habituée à l’objectif dès l’enfance, souvent photographiée avec ses soeurs par leur mère, elle signe à 16ans avec une agence. Aujourd’hui encore, du haut de ses longues jambes, elle souffle un vent de fraicheur sur les premiers rangs des défilés….jusqu’à faire de l’ombre aux rédactrices de mode à l’ancienne ? S’il y a « de la place pour tout le monde » comme dit Chiara, la nouvelle génération est nettement plus sensible aux blogueuses : information instantanée, sentiment de proximité…elles sont un échantillon, telle une maison témoin, de ce que votre vie 2.0 pourrait être grâce aux marques qu’elles adoptent et dont elles sont l’étendard.

Mais si on lui envie ses longues jambes, sa chevelure brillante (elle est devenue ambassadrice Pantene en 2016) ou encore son 1,77m, c’est le perpétuel sourire de Chiara qui charme ses 7,2millions de followers (Instragram). On a clairement envie d’être copine avec elle. Plus qu’une apologie de l’argent, ou un culte de sa personne, Chiara propose un optimiste à tout épreuve. The Blonde Salad fait l’effet d’une vague de fraicheur sur la toile, célébrant le Carpe Diem, la vie comme une aventure.

COVER GIRL

De même, là où beaucoup de blogueuses se ressemblent, Chiara a un style très particulier et immédiatement reconnaissable. STour à tour femme fatale, bohème, rock, androgyne ou girly….ce qui ne change pas c’est le résultat : Chiara prend des risques et chaque tentative s’avère payante. Elle est acclamée par les magazines spécialisés, car ce qui plait, c’est qu’elle s’amuse, elle ose, elle essaye et nous décomplexe : en mode comme ailleurs, il faut s’amuser!

My goal is to always look effortlessly cool. For me it’s about following my instinct not overthinking it. Fashion is amazing if you can have fun with it, but if you take it too seriously forget it, it’s not working. [Huffington Post]

Chiara, ne suit pas la mode, elle en est à l’origine. Son succès remonte d’ailleurs à ses looks street style très pointus. Elle est toujours au fait de la dernière tendance, des dernières nouveautés, des it accessoires ou des nouvelles marques avant tout le monde. Ne nous méprenons pas : c’est un énorme travail de recherche qui sous tend cette réussite. Mais c’est ce style si particulier, cet ADN made in « chiara ferragni » que l’on retrouve dans sa collection de chaussures, son blog, son instagram.  C’est ce qui lui permet de s’inscrire dans la durée et d’être efficace.

         Chiara est une businesswoman avertie : En 2014, ses profits sont estimés à 6millions de dollars. Grâce aux activités de son blog et de sa marque combinés, elle frôle les 10millions de dollars de bénéfices en 2015. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que Chiara n’est pas seule. The Blonde Salad fonctionne en véritable entreprise : c’est une équipe d’une dizaine de personnes qui assure le fonctionnement du blog, des partenariats et du business en général. Derrière Chiara, il y a @tbscrew et chacun d’entre eux a été soigneusement recruté pour correspondre à un segment, une cible. Valentina, 24ans, sa soeur cadette, a été choisie pour attirer un public plus jeune exemple. De même, sur TBS, on retrouvera des marques de luxe très haut de gamme côtoyant des vêtements et autres produits premium plus accessibles.

Mais il ne faut pas voir pour autant TBS comme une froide machine faire de l’argent, mais plus comme une affaire de coeur. Le tbs crew est très soudé, les employés, triés sur le volet, toujours mis en avant et encensés. D’ailleurs, si l’on a déjà cité son co-fondateur Ricardo « Richie » Pozzoli, ou encore sa petite soeur Valentina, il y a également une ancienne idylle de Chiara au nombre les talents de l’équipe : le photographe Andrew Arthur.

         Elle n’arrête jamais : Chiara n’a pas froid aux yeux, elle n’ pas peur d’essayer. Son dernier projet en date ? L’e-shop de son blog où l’on retrouve des produits en édition limitée ou des collaborations, toujours sélectionnés avec le plus grand soin. L’équipe TBS a bien conscience que ce projet ne sera pas immédiatement rentable à hauteur des autres sources de revenus (partenariats, campagnes publicitaires…) mais mise sur l’avenir. Cette année, The Chiara Ferragni Collection est déjà disponible dans plus de 300 points de vente et génère à elle seule près de 15millions de dollars de bénéfices, et le e-shop devrait lui rapporter 2millions supplémentaires.

         Un sens du secret/de la pudeur : Chiara distille juste ce qu’il faut d’informations pour tisser des liens avec sa fanbase, mais ne mise pas sur la sur-exposition de sa vie personnelle. C’est cette « classe » qui joue également dans son image lisse qui plait aux partenaires haut de gamme. De même, le placement de produit façon Chiara est discret, à peine affiché : ce choix bien maîtrisé est perçu ainsi par les abonnés comme un gage d’authenticité.

Aujourd’hui, Chiara Ferragni habite à LA, fréquente le rappeur italien Fedez et continue sur son incroyable lancée : toujours plus de voyages, de partenariats, et de photopraphies….et même des bonnes adresses désormais! #theblondsaladneverstops

logo-the-blonde-salad

Le Huffington Post raconte l’Effet Chiara:

« Instagrammed an image of her new, super glam bathroom wallpaper to her some 7 million followers. The wallpaper had been produced by a young, up and coming company called Fashion Formula. It’s a UK based, digital printing textiles business who manufacture all its bespoke products in its London factory.
The picture quickly racked up over 140 000 likes as Fashion Formulasimultaneously gained over 1000 followers. To anyone who Instagrams on the reg, you would understand that 1000 engaged, active followers are tricky to come by. To a young, start up, this is a game changer. » [Huffington Post]