Diana Vreeland : une icône

          Sa légende n’a rien à envier à celle d’Anna Wintour. Diana Vreeland est l’ultime icône de mode. Journaliste puis éditrice de mode au Harper’s Bazaar, elle révolutionne le magazine avant de prendre le poste de rédactrice en chef chez Vogue pendant près de dix ans. Les années de gloires s’achèvent par son renvoi et son remplacement par son assistante. Mais loin de se laisser abattre, elle renait en consultante pour l’Institut du costume du Metropolitan Museum à New York. Elle dépoussière l’institution vieillissante et attire tous les people avec le Gala du Met, inaugurant chaque année la nouvelle exposition. Ses expositions sont superbes, pleines de vie, de surprise et attirent le tout New York. Si l’hommage à Yves Saint Laurent fait scandale, elle s’en fiche. Elle bouscule les codes comme elle s’est toujours attachée à le faire.

Ni particulièrement jolie ni particulièrement riche, Diana Vreeland est l’exemple même de la femme qui prend son destin en mains, envers et contre tout pour créer sa légende. Xx